1, De la site Q/Kitomesa C/Mvuzi
+243898965098
iscmatadi@yahoo.fr

Mission d’évaluation de la Vice-Ministre de l’ESU dans les établissements du Kongo Central

INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE

La Vice-Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, Madame Liliane BANGA LWABOSHI, a dernièrement visité les établissements de son secteur dans la province du Kongo Central, en mission d’évaluation. Elle a commencé cette mission le mardi 22 septembre 2020 par Kasangulu, pour la terminer à Muanda, en passant par Mbanza-Ngungu, Kimpese, Matadi, Bas-Fleuve et Boma.

Elle a regagné Kinshasa le 27 septembre 2020 avec une escale dans la ville de Matadi où elle a tenu une conférence à l’intention des chefs d’établissements de l’ESU dans une salle de l’ISIPA.

Avant cette conférence, deux interventions avaient été suivies : celle du Directeur de l’ISIPA/Matadi qui a prononcé le mot de bienvenue et celle de la Présidente provinciale de la Conférence des Chefs d’Etablissements de l’ESU, madame le professeur Anastasie MASANGA MAPONDA qui a remercié madame la Vice-Ministre de l’ESU de sa visite, avant de poser les problèmes connus par les établissements de l’ESU, entre autres, le manque des frais de fonctionnement, le sous-paiement de certains agents, le non paiement des nouvelles unités, le manque d’agrément pour certains établissements privés, etc. A cet effet, elle a sollicité le soutient de l’Etat congolais par l’entremise du ministère de l’ESU.

Ayant pris la parole à son tour Madame la vice-ministre a exprimé sa satisfaction de la mission effectuée dans les établissements de l’ESU du Kongo Central, en commençant par souligner la réussite de la reprise des enseignements après la levée de l’état d’urgence sanitaire, avec respect des mesures barrières contre le Coronavirus.

Elle a promis de transmettre au ministre de tutelle les doléances des établissements de l’ESU en promettant d’insister, notamment, sur la restauration de la cellule de paie pour la résolution des problèmes liés à la paie des agents. Elle a encouragé les efforts de construction et la cohésion des comités de gestion, avant de faire un rappel sur la dotation des établissements en textes réglementaires sur l’ESU, l’interdiction de la création des extensions, le respect des organes des décisions, la création de la cellule d’assurance-qualité.

Elle a terminé ses propos en remerciant les établissements de l’ESU du Kongo Central de l’accueil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.