1, De la site Q/Kitomesa C/Mvuzi
+243898965098
iscmatadi@yahoo.fr

Affrontement entre quelques étudiants de l’ISC/Matadi et de l’IBTP/Matadi

INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE

Un affrontement a eu lieu entre quelques étudiants de l’ISC/Matadi et de l’IBTP/Matadi, le jeudi 15 septembre 2022 dans l’espace entre les deux établissements à côté de la maison communale de Mvuzi.

Ce qui serait à la base de l’incident est ce qui se serait passé lors du match de football entre l’ISC/Matadi et l’ISSI/Matadi, le mercredi 14 septembre 2022. Il semble que, selon le Commandant de la Brigade estudiantine de l’IBTP/Matadi, le jour de ce match, deux étudiants de l’ISC/Matadi auraient agressé un étudiant de l’IBTP/Matadi en lui confisquant un sac contenant de l’argent.

En guise de représailles, le lendemain, le jeudi 15 septembre 2022, un étudiant de l’IBTP/Matadi a confisqué les téléphones et le sac à main d’une étudiante de l’ISC/Matadi, et le Commandant de la Brigade de cet établissement a refusé que ces biens soient remis à leur propriétaire, malgré l’intervention des autorités académiques de ces deux institutions et du Président des étudiants de l’ISC/Matadi.

Après ce refus, a commencé un jet de pierres entre les deux camps (ISC/Matadi et l’IBTP/Matadi), avant l’intervention de la Police Nationale du Commissariat de Mvuzi vet de la Police Nationale/Ville de Matadi, qui a calmé cet affrontement qui a occasionné sept blessés parmi les étudiants de l’ISC/Matadi et quatorze du côté de l’IBTP/Matadi.

En dépit de cet événement, les activités ont repris normalement dans les deux institutions dont les comités de gestion se sont réunis à cet effet, en prenant les mesures suivantes :

1) La restitution des biens ravis de l’étudiante de l’ISC/Matadi ;

2) L’interpellation des étudiants de l’ISC/Matadi agresseurs de l’étudiant de

l’IBTP/Matadi lors du match de football et la restitution à ce dernier de ses biens

confisqués ;

3) La tenue, dans un bref délai, d’une rencontre entre les comités de gestion et les

coordinations estudiantines des deux établissements pour la moralisation des

étudiants ;

4) L’ouverture d’une action disciplinaire contre les coupables et leur sanction

conformément au règlement des étudiants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.